Logo FAM

NOUVELLES

Tournée européenne 2007, Envoi # 30, mai 4 au juillet 11

Envoi # 30, mai 4 au juillet 11


Tour du monde Avec les Yeux du Cœur   
Rapport final 4 mai-11 juillet 2007


La vie est mouvement et on se doit de la vivre en action.  Notre liberté doit se refléter dans notre volonté et notre courage d'exister.  Ce n'est pas de s'abandonner bêtement et silencieusement au néant tout en psalmodiant un HUM intérieur.  Vivons notre nature humaine courageusement.
En vérité.., nous nous sommes incarnés pour avancer sur le chemin de l'éternité.


Introduction
 : Amies, amis qui avez lu les nouvelles, vous savez que notre voyage est terminé.  Nous espérons vous avoir apporté à la fois quelques émotions et nouveaux rêves par nos textes écrits que nous voulions intelligents.  C’est à chacun de vous d’en juger.  Nos messages visaient des notes d’espoir, de liberté et de face à face avec soi-même et pour chacun d'entre nous.  C'est à chacun selon sa destinée que nous voulons dynamiser.  Chantons en cœur afin que le message rebondisse à nos oreilles.  Soyons libres, actifs et que notre énergie en ébullition nous apporte à toutes et tous un certain équilibre de vie et de grandes joies existentielles dans la paix et le partage. 

Buts du voyage
 :

  1. Poursuivre notre témoignage de l’importance d’une vie active tout au long de la vie pour les personnes dites normales, les personnes vivant avec des capacités-incapacités et celles avancées en âge.
  2. Développer des alliances avec d’autres ONG (organisations non gouvernementales), les clubs Lions nos partenaires, différentes municipalités et principalement les fédérations travaillant auprès des personnes vivant des situations handicapantes.
  3. Développer une levée de fonds pour aider des personnes ayant des capacités-incapacités et vivant dans les pays en émergence, à assister à Québec, à un événement international en réadaptation en 2008.
  4. Effectuer l’équivalent de 100 marathons en vélo et visiter plus de 8 pays de l’Europe de l’ouest pour promouvoir la fraternité et la solidarité humaine entre tous.  Nous sommes tous à la fois différents et égaux à plusieurs égards.

Objectifs atteints :
Tous nos objectifs ont été atteints sauf notre levée de fonds.  Cet objectif se poursuivra dans le temps et notre ami Michel Charland, lorsque la transition du retour au bercail sera terminée, fera le nécessaire pour nous aider à mettre au point une logistique plus efficace à ce niveau.


Les coups de cœur du voyage 
:
Ils sont très nombreux.  Résumons-nous en disant qu'ils sont reliés au plaisir de l’effort bien dosé sur des longues périodes de temps, à l’amitié et la solidarité du groupe, à l’aide reçue par bien des gens et des organismes ONG et finalement à toutes les chaleureuses relations humaines développées tout au long de notre séjour de 10 semaines.  L'Europe de l'ouest, bastion de nos ancêtres, baigne dans des univers très riches sur les plans de l'histoire, de la tradition, de l'architecture, des arts, des sciences et des lettres. 

Expériences positives :
  1. Les relations humaines avec des personnes ou des groupes de personnes sur une base improvisée ou organisée.
  2. La grandeur d’âme et la générosité de plusieurs de nos amis européens.  Nous pensons ici en particulier à Anne-Catherine Margot de Bruxelles, à Christian Javaux de Liège et membre de la Fédération Multisports Adaptés, François Brunet de Riom, Claire Boursier de Paris, Paul Calmels de St-Étienne, Didier Séquillon de St-Émilion, Gilles Bui-Xuan de Montpellier, Christian Lemonie de Rochefort, les gens de l’association France-Québec Québec–France, Sophie Bertouze de Lyon, Bernard Robert de Bordeaux, Anna Bianco de Turin, à toutes et tous leurs conjointes et conjoints ainsi qu’à bien d’autres personnes qui nous ont aidés.
  3. L'aide indiscutable de Henry Murphy, Édith Simard et de Réjean Larocque, traducteur, qui nous ont poussés à être à la hauteur des attentes de chacun et de produire des nouvelles à jour qu’ils ont publiées assidûment.
  4. Nos états d’âme en roulant sur le vélo.
  5. L’atteinte de notre objectif de rouler l’équivalent de 100 marathons et visiter plusieurs villes dans 8 pays de l'Europe de l'ouest.
  6. L'aide plus que précieuse de Michel Charland pour notre suivi financier
  7. L'utilisation rationnelle du GPS acheté par Michel.
  8. L'utilisation de deux téléphones cellulaires, dont un nous a été prêté par Anne-Catherine et l'autre par Lo?c et Céline, pour demeurer en contact entre nous et effectuer les démarches pour les rencontres avec les gens, les réservations, etc.
  9. La location d'une voiture Mercedes Vito.  Elle fut parfaite pour nous sur tous les plans.
  10. Le désir et le plaisir constants de manger tout en perdant du poids…
  11. Le lever chaque jour avec l'idée qu'une nouvelle journée merveilleuse est à notre porte.


Expériences difficiles :
  1. Faire face aux dangers constants sur les routes.
  2. Changer de place sans arrêt, trouver nos hébergements, s'alimenter correctement et à peu de frais, s’occuper de nos valises, des vélos et de l’auto pour que tout soit disponible rapidement.
  3. Faire attention à tout et en même temps s’occuper de la sécurité.
  4. Prendre souvent beaucoup de temps à se retrouver dans les villes et d’en ressortir en vélo.
  5. Rouler dans une température peu clémente qui nous a amenés à pédaler souvent sous la pluie et de forts vents.
  6. Vivre longtemps très loin des siens.
  7. Bris fréquents de nos vélos.
  8. Le vol de nos plaques d'immatriculation.
  9. Avoir tous vécu, sauf Richard, des problèmes de bronchite.
  10. Récupérer de nos 7 ou 8 chutes.
  11. Les difficultés permanentes à utiliser nos cellulaires et l'internet.


Modifications suggérées :
Nous pouvons traiter cette partie de plusieurs manières.  Vous savez ce qui est le plus important, c'est la solidarité des participants, la répartition des tâches et l'éveil constant, et sur le coup à toutes situations, de chacun des membres "Avec les yeux du cœur" pour pouvoir s'ajuster correctement et rapidement  Lors de nos préparations, nous avons modifié notre tracé à quelques reprises, solliciter plusieurs aides avant notre départ, écrit aux clubs Lions, aux municipalités, aux services des loisirs et à quelques fédérations œuvrant auprès des personnes vivant avec des capacités/incapacités.  À notre descente d'avion à Bruxelles, même si nous avions en main la Mercedes Vito, Anne-Catherine nous attendait avec son auto pour nous reconduire à notre pension et nous aider à transporter nos bagages.  Un entrepôt était réservé pour ranger les sièges d'auto et nos trois sacs de vélo.  Un support à vélo était aussi disponible pour nous grâce à la générosité d’Anne-Catherine et de Christian Javaux.  Nous avions déjà trois jours d'hébergement de réservés à notre arrivée, une voiture de location assurée à l'aéroport et un tandem sur place qui nous attendait.  Qui plus est, le lendemain une sortie en vélo à Bruxelles était à l'horaire avec quelques 20 000 autres participants.
Ceci étant dit, plusieurs modifications pourraient être apportées.  Notre plus grande faiblesse se situe au niveau de la structuration des relations publiques pour nous aider dans notre levée de fonds.
Voici des suggestions pour nous améliorer dans le cadre de nos prochaines tournées ; 1.Posséder un minimum de deux téléphones cellulaires avec des entrées d'un même pays; 2. Avoir plus facilement accès à Internet; 3.Produire régulièrement des courts vidéos pour les nouvelles et les journalistes; 4.S'assurer d'avoir avec nous toutes les adresses pertinentes; 5.Mieux choisir ce que nous apportons en voyage; 6.Faire plus de pressions auprès des clubs Lions et des municipalités afin de faciliter nos diverses rencontres; 7.Posséder des cartes plus précises afin de diminuer le temps nécessaire pour identifier nos parcours; 8.Identifier un budget pour les souvenirs à remettre; 9.Évaluer notre état de santé et notre condition physique avant le départ et au retour; 10.Mieux surveiller notre état de santé lors de notre tournée, par exemple la raison des crampes, des problèmes digestifs, des difficultés respiratoires, etc.  



Impacts sur les 5 participants :
Soyons platonique en disant que l'avenir le dira.  Pour nous ce fut un fabuleux voyage et nous le recommencerions dès demain matin.

Impacts sur la FAM :
  1. Maintenant, la FAM est mieux connue au Québec, en Europe et dans le monde.
  2. La FAM a pu promouvoir ses priorités.
  3. La FAM a à son actif une autre formidable réalisation.
  4. Près de $ 50 000 dollars ont été utilisés par le groupe des 5 pour promouvoir les objectifs de la FAM.

Projets futurs :
Court terme : Le défi vélo-nage du 30 juillet au 04 août 2007 sous la présidence d’honneur de nos athlètes Jacques Amyot et Robert Lachance.  Vous pouvez trouver les informations relatives à ce défi sur le site de la FAM dans la rubrique Projet.  Bienvenue à tous !  (www.fam-canada.org)Moyen terme : Le Congrès international de Réhabilitation International (RI) qui se tiendra à Québec du 23 au 28 août 2008 et dont le thème est : Droits et participation sociale des personnes ayant des incapacités : Assurer une société pour tous.Long terme : La poursuite du tour du monde dans d’autres continents pour continuer la promotion des objectifs de la FAM.
 

Notre ambassadeur athlète, le Lion Jean Bouchard :Notre ambassadeur s'est comporté comme un athlète de très haut calibre, à la fois au niveau des relations humaines pour promouvoir notre cause, comme cycliste hors pair et aussi en tant que partenaire très solidaire et coopérant. Le Lion Jean adore s'adonner à des activités physiques qui sollicitent de l'endurance, du courage, de la persévérance et de la volonté.
 
Son grand cœur dans le groupe "Avec les Yeux du Cœur", il l'a donné aux bonnes causes.  Le Lion Jean Bouchard parraine notre Fondation, FAM, dans ses projets philanthropiques.  Le Lion Jean s'est toujours donné corps et âme aux bonnes œuvres, car il comprend les difficultés auxquelles sont confrontées les personnes aveugles et atteintes de surdité, vu qu'il doit lui-même franchir quotidiennement les mêmes obstacles.  Pour ces raisons, il veut aider ses semblables dans leur train-train quotidien.  À la question qui nous a été posée souvent et que plusieurs, sans la poser, pensent intérieurement : Peut-il en profiter lui-même puisqu'il a des problèmes sensoriels majeurs ?  Nous ajoutons à ce que nous avons déjà répondu à ce sujet que ce dernier en profite tout autant, sinon plus, même si cela semble surprenant à première vue.  Nous sommes tous égaux et en même temps différents et nos capacités / incapacités latentes ou développées sont là pour le démontrer.


Comme exemple, nous ajoutons à nos explications passées que la peau et encore plus les mains et les pieds sont des organes sensoriels très développés. Cela se produit très tôt dans la vie et c'est bien éveillé en chacun de nous.  On peut aussi comprendre que pour certains ce sont des organes très utiles et même compensateurs pour d'autres organes sensoriels déficitaires.  Plaçons-nous dans un mode en action ou vie active et nous verrons tout ce que nous pouvons ressentir au niveau des mains, des pieds, des jambes, des cuisses et du corps en entier.  Pensons juste un instant à nos deux pieds pris dans des fixations sur les pédales et tout le travail volontaire et réflexe à effectuer pour avancer et pour notre sécurité. 

Pensons aussi au seul désir de se remplir d'énergie par des aliments sains ou se réhydrater dans une source d'eau froide quand nous sommes déshydratés et que tout notre corps vit avec quelques degrés de chaleur en plus. 
 

Jean, comme nous tous, vit et livre son combat avec son destin.  Il s'assume en roulant sur le chemin de sa vérité et en essayant d'atteindre ses rêves, quelques fois très ambitieux.  À quelque part on est tous aveuglés par son destin plus ou moins immergé dans des abysses infinis et parfois notre propre destin nous semble injuste et infernal.  Jean a roulé dans le noir.  Il a certainement vécu quelques moments de noirceur, mais également senti l'auréole de la blancheur bleutée du Mont Blanc.  On doit vivre dans l'action et avec une volonté de liberté, de développement personnel et d'œuvres de solidarité et d'humanité.  Jean disait qu'en tandem on voit à deux.  Se déplacer seul dans un endroit inconnu pour Jean, relève de l'exploit pour ne pas dire d'une mission impossible, imaginez un seul instant et intensément ce qu'il vient d'accomplir.
 

Notre ami ambassadeur a fait cette tournée avec deux objectifs en tête.  D'une part, il veut encourager les personnes âgées et les personnes handicapées à vivre activement et, d'autre part, il a voulu vivre une aventure qui lui permettra de se surpasser physiquement, mentalement et moralement, tout en s'impliquant activement dans une bonne cause. 
 

Il a pédalé, avec le groupe, ni plus ni moins 4 219,5  km de collines et de plaines, de villes et de banlieues et ce tout aussi bien sous les doux rayons du soleil des grands espaces que sous la pluie froide des montagnes.  Pendant 10 semaines, jour après jour, il a parcouru environ 100 km de route.  Certaines journées, il a trouvé difficile de faire les 100 km, car il n'était pas toujours à son aise.  Durant ces moments plus ardus, il a puisé tout au fond de lui-même l'énergie qui lui a permis de finir l'étape.
 

Le Lion Jean Bouchard espère que son message de vivre activement sera entendu par les personnes âgées et les personnes handicapées, et que celles-ci n'hésiteront pas à intégrer dans leur quotidien un mode de vie actif.

Remerciements :Nous tenons à  remercier tous les organismes qui nous ont aidés et appuyés pour atteindre nos objectifs.  Ici, nous pensons davantage aux gens qui, en plus de nous aider financièrement y ont mis de leur temps et de leur énergie pour partager avec nous ces merveilleux défis.

L'équipe de base, Avec les yeux du cœur, est principalement composée de Clermont Simard, Richard Dufour, Hélène Chouinard, Jean Bouchard et son épouse Jeannine Laroche, Eugène Arrelle, Lise Sirois, Florent Génois, Michelle Simard, Henry Murphy, Édith Simard, Michel Charland.
 

Certaines personnes et organismes ont aidé Jean Bouchard sur le plan financier. Nous pensons ici à l'IRDPQ, avec l'appui de Dean Bergeron et Josette Beaupré. Merci aussi à Denise Gariépy et son conjoint Clément, deux amis de Jean, à Lallier automobile (Charlesbourg) inc., à la Fondation des Sourds du Québec inc., à Lise et Donald Lamont, à François Lachance et Jean-François Dion, à Madeleine Simard, à Loïc Canel de Kerdour, à la Caisse Populaire de la  Baie et des Caisses Desjardins de la région de Québec, aux deux membres Lions d’Ambert qui ont donné chacun 100 euros à Jean, aux trois clubs Lions qui ont remis un don à la FAM, soit le club Lions St-Étienne Europe, Lions Club Trois Vallées.  Merci aussi à la Bergerie, Fraternités du Bon Pasteur de Woluwe St-Pierre. Globalement, nous remercions tous les Clubs Lions qui nous ont reçus si chaleureusement, les municipalités et les organismes comme l'Association Alternative Formation, sous la supervision de François Brunet, la Fédération Multisports de Anne-Catherine Margot et à toutes les autres fédérations qui nous ont aidés.  Des lettres personnalisées suivront notre rapport final et une copie figurera sur notre site web. 
 

Merci à toutes nos familles qui ont partagé la préparation de cette longue aventure et sa réalisation.  Merci aux gens qui se sont déplacés pour participer à notre départ et à notre arrivée.  À tous nos lecteurs et lectrices, à tous ceux qui nous ont envoyé des courriels, aux journalistes qui se sont déplacés pour parler de nous à la radio, à la T.V et dans les journaux, à tous les cyclistes qui ont fait un bout de chemin avec nous, à tous les gens dans l'ombre, mais qui nous ont éclairés comme des phares en nous indiquant le bon chemin, nous prêtant leur portable, nous offrant leur système internet, nous reconduisant en auto et même en bus, merci.  Merci aux gendarmes d'Hérieux qui ont passé 4 heures à nous aider face au vol de nos plaques.  Aux douaniers suisses qui ont toléré nous voir rouler sur leurs routes sans plaques, aux propriétaires et responsables des endroits où nous avons été hébergés, avons mangé et dormi.  Vous savez, c'est tout un contrat que de s'assurer de 70 nuitées et de 210 repas pour chacune des 5 personnes.


Conclusion :
Ce projet, pour nous, a été une nouvelle école de vie avec de nouvelles aventures et de grandes émotions.  Nous nous sommes laissés surprendre par toutes nos capacités innées et latentes.  Comme nous, nous vous souhaitons de partir à l’aventure pour découvrir une gamme d’émotions enrichissantes pour l’équilibre personnel et une meilleure qualité de vie.  

Comme vous pouvez le constater, la voie du - m’as-tu vu ? - ‘’Avec les Yeux du Cœur ‘’ est complétée.  Notre groupe voyait pour deux, soit pour notre ambassadeur Jean Bouchard et nous-mêmes.  Notre double coup d’œil a permis de vivre des expériences nouvelles très riches, de se vider des toxines liées à nos vieilles réflexions et d’en découvrir des nouvelles.
 

Par le partage de nos 29 nouvelles, on a creusé ensemble de nouvelles voies pour favoriser et développer de nouvelles directions de vie.  La ’Lumen Vitae’, ‘The breath of Life’, la grande vague universelle ou encore la force vitale a stimulé notre regard nouveau.  Nous avons vraiment vécu un carrefour d’émotions plus enrichissantes les unes que les autres par nos efforts prolongés. Ça change son homme comme le dit Hélène, la dame du voyage qui fut pour nous la personne clé dans tous les aspects positifs du terme.

En ce moment, le groupe s’arrête ensemble pour aller plus loin.  

Autres informations :
La Mercedes Vito a fait le double du chemin des vélos.  Nous devions toujours être très attentifs, surtout face à de nouvelles routes et des signaux différents et installés différemment.  Saviez-vous aussi que le Canada imprime les signaux routiers internationaux, dont le nombre des pays participants est de 86 et qu’il y a + 250 signaux.  Le Canada n’y figure pas même si les États-Unis y sont.  11 de ces pays conduisent à gauche sur les routes.  Saviez-vous aussi que le site www.voyagescampus.com  est un bon site pour les voyageurs avec un budget réduit. 

On a trouvé un site qui met en contact les organismes, ONG, et les personnes  qui veulent aider par solidarité sociale.
www.jeveuxaider.org 

On termine par un appel à tous pour nous aider dans :
  1. Le développement d’une stratégie de levée de fonds ;
  2. Le développement d’un portail Web consacré à la campagne de levée de fonds ;
  3. Un bulletin d’information ; un bureau de presse ; un centre de distribution avec un contenu lié aux relations publiques ;
  4. La production d’un matériel écrit, à la fois d’éducation et de formation ;
  5. La formation d’une équipe de bénévoles ;
  6. La production d’affiches ;
  7. La recherche de commanditaires pour produire des éléments publicitaires comme des épinglettes, des tee-shirts, etc. ;


Épilogue:
Un des buts de nos nouvelles étaient de vous faire vivre au rythme de nos émotions et de vous donner quelques informations sur le déroulement de notre voyage.  Si nos écrits ont stimulé en vous quelques réflexions, pour nous c'est une victoire de plus.  Libre à vous de reprendre certaines de nos idées.  Elles ont germé grâce aux énergies de tous et toutes et elles appartiennent à tous et toutes.  Vous n'avez même pas à signaler un droit d'auteur, il n'y en a pas.  Celle ou celui qui prend la peine de nous lire ou de diffuser notre message est automatiquement partie prenante du contenu et nous le remercions de diffuser à la fois notre fabuleux voyage et nos idées inhérentes à notre philosophie de vie.  

Nous croyons à des intelligences, à des vies, actuellement plus évoluées, plus éveillées et qui nous aident en silence.  Le groupe avec les yeux du cœur pourrait vous raconter plusieurs anecdotes, souvent considérées comme des heureux hasards pour vous expliquer que nous avons été quelquefois dans l'embarras, mais que le jeu du destin a toujours joué à notre avantage.  Pourquoi nous ne les percevons pas plus directement ?  C'est à nous à continuer notre évolution et notre éveil à ces énergies supérieures.  Chacun de nos petits pas peut être un tremplin pour accéder à des mondes mystiques.
 

Nous qui prétendons être les créatures les plus évoluées de l'univers, sommes-nous solidaires et empathiques aux autres, sommes-nous des protecteurs de la faune et de la flore, sommes-nous des êtres à un tel point évolués, que nous vivons avec de saines habitudes de vie et en harmonie interactive avec notre environnement la terre, notre mère protectrice.
 

Une dernière réflexion, avez-vous remarqué, même si maintenant on espère vivre 100 ans et en santé, à quel point la vie est brève.  Nous laisserons très rapidement la place à nos descendants et ces derniers, ayant une courte visite comme nous, tomberont aussi comme des mouches au passage du temps.
 

Permettez-nous, face à vous lectrices et lecteurs, de rendre grâce à la vie. 

Rédigé par l’équipe ¨Avec les Yeux du Cœur¨
                                                                                A

< Retour

Copyright © 2006-2014 FAM - Tous droits réservés - Réalisation Xtube Multimédia