Logo FAM

NOUVELLES

Tournée européenne 2007, Envoi # 26, 30 juin, juillet 1 au 2

Envoi # 26, juin 30, juillet 1 au 2

                                       
                                       Tour du monde 2003-2012 

                                        Équipe Canada –Tandem
                                        (Avec les yeux du Coeur)
 

Simplifions en disant que l’univers est basé sur des formules mathématiques et la vie, comme nous la percevons, sur des formules énergétiques. La partie du spectrum, sensoriellement perçue, est minime en comparaison des parties, du début et de la fin des différentes émissions des spectres. 

30 juin: Nous disons ceci, au début de cet écrit,  parce que nous croyons que la vie est un feu roulant alimenté par plusieurs formes d’énergie en mouvement, en action, actives quoi.  Les bonnes réserves d’énergie chez les personnes ayant un handicap ou vieillissantes sont souvent déficitaires ou encore en déséquilibre ; de plus ces énergies sont souvent utilisées avec un très mauvais taux de rendement, soit d’une façon non efficace et encore moins efficiente. Vous savez que chez les personnes âgées, cela entraîne le cercle vicieux de la sarcopenia (sarcopénie, soit la dégénérescence des tissus).  La personne vivant avec des capacités-incapacités doit s’énergiser par un mode de vie actif afin de relever des défis encore plus grands, découvrir des éléments forts chez-elle et les développer pour mieux se rééquilibrer, assurer son existence et sa solidarité avec les autres.  

On doit demeurer actif face à nos occupations journalières.  C’est bon d’être actif souvent et c’est meilleur si c’est tout le temps.  Nous avons en tête les occupations de tous les jours.
 

Aujourd’hui, nous avons tous pris la route en vélo.  La Mercedez Vito est demeurée dans le stationnement de l’auberge.  Notre défi était de se payer le plaisir de faire le tour du lac Léman.  Partis de l’auberge dépassé 8h30, nous y sommes revenus, un peu avant 17 h00, après avoir roulé les 190 kms dans des conditions tout à fait idéales soit, peu de vent, légèrement nuageux, peu de voitures dans les villes traversées un samedi, assez plat comme parcours et en plus, tous ensembles du début à la fin.  Nous étions tous très fiers pour ce record de notre parcours.

Michel, fermant le cortège des 5 cyclistes roulant gaiement sur le chemin de leur destin, eut un moment d’euphorie, d’élévation  mystique et il se prit un instant pour le Pape.  Alors, de la hauteur de son vélo, il dit à Hélène qu’il se sentait comme le Pape bénissant ses ouailles et Hélène, avec son esprit toujours très vif, de rétorquer : Mon cher Michel, le Pape lui est en pape mobile et toi tu es en pattes mobiles.

Hier, partout dans la région, on a fêté la valeur exceptionnelle des terrasses du Léman.  L’Unesco a officiellement consacré cette région partie intégrante du patrimoine mondial.  Les vignerons du balcon du Léman vont pouvoir exploiter cette nouvelle étiquette, tout comme le prestigieux vignoble de Saint-Émilion.  

Fait vécu en vélo
 : On croise souvent des anges de la route, en voici un autre exemple : On roulait depuis près de 2 heures le long du lac Léman et on avait dépassé sa pointe.  On a interpelé un jeune cycliste de 63 ans qui roulait avec un vélo de montagne sur la route.  Il nous a dépannés et, qui en plus, a roulé 25 kms avec nous en nous faisant admirer des coins magiques et en nous remettant sur le bon chemin de l’autre côté du lac.

Le coup de cœur de la journée : Nous avons eu un triple coup de cœur intégré l’un dans l’autre, soit rouler le tour du lac Léman, faire près de 200 kms, record depuis le début du tour, et vivre sans arrêt diverses situations des plus bucoliques, soit traverser plusieurs petites villes, passer de la Suisse à la France à la Suisse, longer le Rhône et se laisser bercer et, parfumer par les divers arômes naturels sentis le long du chemin.

Le lancer du défi : Aller marcher deux heures dans une nouvelle ville le soir, après avoir roulé pendant 9 heures le jour sous un ciel ensoleillé.

Nouveauté : Là Michel a eu une bonne idée, pour une fois, c’est à dire un plan qui se tient debout, soit dit en passant un plan réalisable pour perdre du poids de façon efficace et agréable: En synergie avec d’autres personnes ressources, organiser des programmes de balades thématiques en vélo et à la marche dans les plus belles villes du monde pour 70 jours...  Çà se doit d’être aussi intergénérationnel et en petits groupes avec un minimum de 5 et un maximum de 12 personnes.  Les échanges entre les générations sont riches de renseignements et d’enseignements mutuels.

1 juillet: Pour nous ce dimanche, jour du Seigneur, a été une journée presqu’exclusivement de déplacement vers Mulhouse.  On a fait seulement 15 kms dans la ville avant de se rendre à l’auberge de jeunesse pour se laver, manger et se reposer pour rouler + 100 kms le lendemain.  Le soir venu, on  est retourné au centre ville, plus de 6 kms dans les deux sens afin de nous aider à digérer notre lourd souper.

Fait vécu en auto : Nous roulons avec des plaques d’immatriculation en carton et on les a recouvertes d’un papier transparent pour les protéger de la pluie.  Et bien, croyez-le ou pas, quelqu’un a réussi à écrire au crayon noir, sur les deux papiers cirés recouvrant les plaques en carton, des insanités adressées aux policiers.

Le coup de cœur de la journée : Sur les marches qui montent à l‘église St-Étienne, nous avons jasé près d’une heure avec un champion de VTT, âgé de 32 ans.  Sa vie c’est le vélo.  C’est un nomade du vélo.  Il fut champion de France de lutte et actuellement sa grande passion c’est le vélo de montagne.  Il a aussi perdu sa dernière amie parce qu’il a investi tout son argent et son temps pour sa passion.  Il rêve de se caser mais c’est plus fort que lui, ça lui ronge l’intérieur et il repart.  Il a loué un entrepôt pour serrer tous ses vélos qui, à ses yeux, sont des signes de liberté et d’aventures.  Là, il planifie son propre tour de France.

Le lancer du défi : Garder la lumière allumée dans un dortoir de 8 quand tout le monde est au lit et qu’il faut produire une nouvelle pour le lendemain.

2 juillet: Le matin du 30 juin, nous avions 409.5 kms à rouler pour atteindre notre objectif.  Cette journée-là, nous avons roulé 190 kms, vous avez bien lu et le lendemain seulement 15 kms ; aujourd’hui, lundi le 2 juillet, on a couvert 103 kms.  Nous nous couchions ce soir-là en sachant que nous avions roulé 4 118 kms et qu’il nous en restait 101,5 kms pour atteindre notre objectif.

Parti de Mulhouse en direction de Colmar, nous avons pédalé dans la vallée tout près du canal.  Ce fut un détour très agréable à faire.  La pluie s’est mise de la partie sans nous causer de grand inconvénient.  Le temps était doux, avec un vent de face respectable ; toutefois la route était assez droite, aucun col à franchir et peu de circulation.  Nous en étions bien contents puisque, sur ces routes, nous n’avions pas d’accotement.

Le soir nous sommes allés manger notre choucroute chez Pfeffel,  PFEFFEL, vous avez bien lu, à 30 minutes de marche de notre auberge.  Les vins d’Alsace sont bien connus.  Vous avez*:

  1. Le Sylvaner : vin sec, léger et frais ;
  2. Le Pinet blanc : vin bien équilibré, fruité et discret ;
  3. Le Riesling : vin sec, racé, au bouquet très fin et distingué ;
  4. Le Muscat d’Alsace : vin blanc sec, au bouquet caractéristique et au fruité délicieux ;
  5. Le Pinet gris : vin blanc capiteux, opulent, corsé, au fruité discret ;
  6. Le Gewurztraminer : vin corsé au bouquet merveilleux ;
  7. Le Pinet noir : Vin corsé et admirable de fraicheur ;
  8. Vendanges tardives : Elle ne peut être récoltée que si la grappe a obtenu toutes les faveurs climatiques au cours de l’année ;
  9. Le Crémant d’Alsace : Méthode champenoise. * Vins provenant de la région et offerts au restaurant.

Michel a tellement fondu que maintenant il porte sa montre au niveau du coude. Il voulait se la mettre au niveau du cou mais on lui a fait comprendre qu’il ne pourrait lire l’heure.  De plus ces deux doigts, l’annulaire et l’auriculaire se perdent dans ses deux joncs.  Il doit les attacher après son poignet pour les sauvegarder.  De son coté, Jean a toujours le ventre par en dedans et les mains froides.  Hélène va chez la coiffeuse en pensant que cela fait perdre du poids ; et pourtant elle est grosse comme un poux et elle vole sur son vélo.  Pour ce qui est de Richard et Clermont, les ceintures s’allongent démesurément et ils doivent ajouter des trous.

Qui dit vrai : Nous voulons sortir un moment du vélo et vous savez tous que Jean adore suivre le hockey.  Selon Jean Bouchard notre ambassadeur, Jean Béliveau a été le plus beau joueur à voir évoluer et Mario Lemieux le meilleur.

Rédigé par l’équipe ¨Avec les Yeux du Cœur¨ 

Nous pouvons affirmer, tout comme pour le sens de la musique, et sans
aller jusqu’à dire que c’est génétique, que la passion de l’activité physique peut être transgénérationnelle outransfamiliale.  À l’action, et ça presse, à celui qui sait prendre plaisir à la vie. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

< Retour

Copyright © 2006-2014 FAM - Tous droits réservés - Réalisation Xtube Multimédia