Logo FAM

NOUVELLES

Tournée européenne 2007, Envoi # 24, juin 28

Envoi # 24, juin 28

                                      
                             Tour du monde 2003-2012 
                               Équipe Canada –Tandem
                               (Avec les yeux du Coeur) 

Notre cri, inspiré par le regard des yeux du cœur, est un cri de remerciement.  Merci à ce souffle de vie qui
nous anime en tout temps et en tout lieu. 

28 juin 
: Aujourd’hui le départ s’est fait dans la froidure et l’humidité matinale ; toutefois le soleil était au rendez-vous et le Mont Blanc, pour la première fois à nos yeux, s’est dévoilé à nu dans toute sa blancheur argentée, auréolé de bleu, de blanc, et de vert.  Après la période de photos, tout le monde s’est habillé chaudement et notre ami Jean, en plus de porter ses gants d’hiver trouvait le temps plutôt frisquet.

Un peu avant le col de Montuet d’une altitude de 1,500 mètres et juste avant la sortie définitive de Chamonix Mont-Blanc (les directions et les renseignements étant confondants, on l’a visité sur sa longueur à trois reprises), un alpiniste à qui nous avions parlé auparavant nous attendait avec son auto à un rond point pour nous montrer la petite chapelle St-Bernard et surtout son coup de cœur ou son pic préféré dans la montagne tout près du mont Blanc avec une vue imprenable de l’endroit choisi.  Çà s’appelle les Drus et au dessus on y a construit une statue de la vierge.  Tout à côté on y retrouve la pointe Verte qui est tout près d’une pointe de glacier. Auparavant, nos nouveaux amis de la route, Jacques Ferreira et Frédéric Bailly nous ont bien détaillé la façon la plus simple de se rendre en Suisse. Ce dernier venait de terminer son dernier entrainement avant le marathon de Chamonix Mont-Blanc de samedi.

Nous revenons à la chapelle de St-Bernard où on retrouve gravé dans la pierre : Si tu savais le don de Dieu.  Pour nous c’est plus qu’une croyance, c’est inhérent à notre souffle de vie.  Que les religions exploitent cette approche, c’est tout à leur avantage.

Les 15 derniers kms avant la frontière suisse sont en descente.  Nous avions décidé, pour ne pas avoir de problèmes liés au vol des plaques que nous laisserions la Mercedes en haut du col et que tous les cinq nous irions manger du chocolat en Suisse.  Il était prévu que Michel remonterait le col dans l’autre sens pour venir nous chercher en bas avec la voiture avant de reprendre la route dans une autre direction.  Quel fabuleux hasard s’est encore produit.  Au dessus du col du Montuet, un chauffeur de bus attendait pour des touristes en visite.  Il  nous a expliqué que l’on n’était pas obligé de payer une taxe si on ne roulait pas sur les autoroutes et qu’avec nos papiers les douaniers accepteraient les justifications liées à la perte de nos plaques.  Ce dernier, très impressionné par notre tour du monde accepte de revenir chercher avec son bus la personne qui reviendra nous prendre en bas.  Il s’est payé plus de 30 kms avec son bus pour nous rendre service.

Vous savez, nous avons tous les cinq descendu ce col comme des enfants dans une glissoire de glace, soit le plus vite possible.  Richard est facilement arrivé le premier grâce, disons, à ses freins à disque.  Pour ce qui est d’Hélène, elle est craintive dans les descentes.  Tout en étant, et de beaucoup la plus lente dans les descentes, elle se reprend en étant la plus rapide dans les montées.

Revenons aux douanes.  Clermont et Richard ont discuté avec 4 douaniers et finalement, après avoir bien analysé le rapport de la gendarmerie française, le douanier responsable nous a permis de suivre notre route sur les chemins de la Suisse romane.  À 17h00 heures, nous étions à l’auberge de jeunesse de Lausanne, appelée ici Jeunotel.  Vous savez, nous sommes bien servis par ces auberges.  Tout en étant très variables d ‘un endroit à l’autre, ils ont tous les mêmes objectifs, soit comme en Suisse :
 

  1. Encourager un tourisme de qualité, socialement responsable et respectueux de l’environnement ;
  2. Placer les rencontres humaines au centre de leurs activités ;
  3. Appliquer le principe des relations entre partenaires à tous les niveaux ;
  4. Favoriser une organisation à but non lucratif dont le but est d’atteindre des résultats économiques raisonnables assurant la pérennité de l’organisation ;
  5. Constituer la plus importante organisation pour le tourisme des jeunes et des familles ;
  6. Être membre du bureau central des œuvres de bienfaisance.

Actuellement nous logeons tout à côté de la maison mère du CIO.  Nous avons l’intention d’aller visiter leur musée demain dans la journée.  Le lac Léman est aussi à deux pas de nous et nous allons le contourner en partie, soit à pied, en auto ou encore en vélo par les pistes cyclables.

Le coup de cœur de la journée : L’émerveillement face à la couleur réflétante d’un blanc bleuté et enrichissant du Mont Blanc.  Sa lumière pénétrante est tout à fait mystifiante.

Le lancer du défi : Tentative de réservation par téléphone à une auberge de jeunesse sans succès, envoi par Internet non réussi, alors arrivée hâtive pour tenter sa chance.  À plusieurs reprises, on nous a répondu qu’il restait 5 places de disponible, donc, jamais d’échec ;  essayez de faire mieux.  Le bon destin est avec nous.  

Équipe Avec les Yeux du Cœur
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

< Retour

Copyright © 2006-2014 FAM - Tous droits réservés - Réalisation Xtube Multimédia