Logo FAM

NOUVELLES

Tournée européenne 2007, Envoi # 21, juin 21 au 24

Envoi # 21, juin 21 au 24


                                      Tour du monde 2003 à 2012 
                                        Équipe Canada –Tandem
                                    
(Avec les yeux du Coeur)

Amis lecteur, nous vous le disons et allez le dire au monde
que nous roulons pour la liberté. Sans liberté, il n’y a pas d’amour et de paix possible en ce monde terrestre.    

21 juin 
: Le parcours de Valence à Lyon s’est déroulé à l’image de la surface du Rhône ces jours là. Le fleuve, reflétant les couleurs du ciel et de son rivage, s’offrait à nous semblable à un miroir plein d’énergie.  À certains endroits, on remarquait la force du courant se dirigeant vers la Méditerranée, à d’autres endroits, ça ressemblait à une vraie glace de hockey avec des lignes d’eau arrondies lorsque l’on vient d’arroser une patinoire extérieure.  Le déplacement de cette masse d’eau peut être comparé à nous sur nos bicycles ; on y roule allègrement en répondant aux exigences de l’environnement.

Le soir venu, nous sommes allés faire le plein de carburant alimentaire au Solaize Grill Moirans.  Une dame, Joëlle Hicks, voyageant à travers le monde, est venue nous faire la jasette pendant un bon moment et nous a fortement recommandé d’aller à la fête de la musique à Lyon.  Ce fut une joie pour trois d’entre nous d’y aller.  Stationné au sixième sous-sol de la Place de la République, située entre la Soâne et le Rhône, nous avons traversé la rivière sur la passerelle du Palais de Justice et sommes revenus par la Place Bellevue. Partout dans la ville, c’était la fête, plein de monde et de différents groupes musicaux qui jouaient en même temps.  C’était plus bruyant que mélodieux. Même assis dans la cathédrale St-Jean, face à un groupe de chanteurs tous blancs et dirigé par une noire, on a pu apprécier du Gospel.

Nous sommes passés par un village qui s’appelle ''Les Roches-qui-Dansent’’. Ces roches doivent avoir des jambes de cycliste pour bouger et maintenir le rythme.  Un autre, un peu plus loin, s’appelait ''Beausemblant''.  Qui ne veut pas bien paraître dans son miroir et à la face du monde ?.

Fait vécu la semaine dernière : Un homme d’environ 40 ans, sachant que l’on était des canadiens, nous regardait comme si nous étions des vedettes de cirque.  Il dit à son fils Michel, 8 ans, de bien nous écouter discourir parce qu’il serait impressionné par notre façon de parler.  Tu sais, lui dit-il, ils ont maintenu la parlure du vieux français.  Écoute bien Michel, ils ont gardé l’accent d’origine, ils parlent comme nos paysans.  Sa référence était la façon dont on s’exprimait et l’émission des sons.

22 juin : La journée a commencé très tôt, comme d’habitude, et après un déjeuner copieux, nous sommes allés dans une boutique de vélo pour réparer deux bicycles.  Celui d’Hélène avait du jeu dans sa roue arrière et la chaîne du tandem sautait tout le temps.  On a ajusté la chaîne du tandem et pour celui d ‘Hélène, il a fallu se rendre dans un Décathlon.

Le reste de la journée s’est passée à visiter Lyon, ville traversée par deux cours d’eau imposants, soit le Rhône et la Soâne.  Le vieux Lyon se doit d’être visité lors de votre prochain séjour en France.  Nous avons monté près d’une heure et demie pour se rendre à la Basilique Notre-Dame de Fourvière, haut lieu marial. L’embrassement de toutes les fenêtres de Lyon, avec des petit lumignons, je vous prie de nous croire, doit son origine à la commémoration de la mise en place de la grande statue de la Vierge Dorée sur le clocher de l’ancienne chapelle.  Le 8 décembre est une grande fête de la lumière et de l’Immaculée Conception.  Cette basilique, vue de l’extérieur, est une forteresse et, vue de l’intérieur, une maison d’or traduisant une vénération à la Vierge.

En date du 22 juin 2007, 58 % des français se disent satisfaits de Sarkozy, homme de droite qui a su s’allier plusieurs hauts financiers à sa vision des choses.

23 juin : Parti de Solaize, nous avons roulé 97 kms avant de monter dans la Mercedes Vito pour se rendre à notre lieu de rendez-vous vers 15h00.  En cours de trajet, la voiture s‘étant arrêtée pour indiquer la route aux cyclistes, une personne passant par là nous avisa que la voiture n’avait plus ses plaques.  On avait volé les deux plaques belges.  On a perdu trois heures à la gendarmerie d’Hérieux pour faire la déclaration et trouver une solution.  Vers 16h00 on a rappelé Europcar et on nous a confirmé que l’on pouvait rouler, pour la fin du voyage, avec des plaques de cartons improvisées.

A 15h30, nous avons appelé Patrick, le conjoint de Sophie, et celui-ci nous a refixé un rendez-vous et nous sommes montés ensemble dans les Alpes à Alpe de Serre, centre de ski.  Le décor était vraiment féérique et le chalet très conviviale.  Le couple Patrick et Sophie est venu, avec du foin jusqu’aux oreilles, à notre rencontre, suivi des deux gamins Damien et Michaël. Nous avons eu droit à un souper familial à l’agneau du pays.

Décathlon a développé une excellente expertise dans le domaine du vélo.  Il offre même de régler nos vélos sur mesure et il y ajoute des services d’étude posturale pour améliorer le confort, la sécurité et la performance.

24 juin : Partis de la montagne en vélo, on a fait 98 kms dont près de 60 kms en descente, et à peu près la même distance en auto pour rejoindre Turin.  Nous avons été à l’ombre des Hautes Alpes pour la majorité du trajet.  La route semble perchée sur le flanc de la montagne.

Le style de conduite des italiens est différent de celui des français.  Beaucoup plus de motos sur les routes et leur bruit est infernal.  À chaque fois on sursaute ; ils nous doublent tout en nous collant et souvent ils reviennent dans notre ligne de route.  Les chauffeurs font à peu près comme si on n’existait pas et on a la folle habitude de vouloir nous pousser hors de la route dans le ravin.

Un très heureux hasard s’est produit sur la route à 20 kms de Turin.  D’abord on savait qu’Anna Bianco avait fait une réservation pour nous mais on ne pouvait pas trouver d’internet pour savoir l’adresse.  Sur nos deux cellulaires, les deux numéros de téléphone d’Anna indiquaient mauvais numéro.  Croyez-le ou pas, un jeune couple en vélo s’est arrêté au même endroit que nous et avec leur cellulaire italien on a pu contacter Anna et noter le nom de l’Auberge.  Même à ça, on a pris presque deux heures pour se rendre à l’auberge.

Le soir, c’était la fête en ville, musique, population en effervescence et feux d’artifice merveilleux.  Vous savez, Turin est une ville illustre qui a accueilli  plusieurs personnages très renommés.  Nous pensons ici à Rabelais qui a écrit Pantagruel et Gargantua, Chateaubriand, Stendhal, Balzac, Dumas père, Montesquieu et Rousseau pour en citer quelques uns dans le désordre.  Sade qui y séjourna quelquefois a dit de Turin : ’’Il n’existe pas dans toute l’Italie une ville plus régulière et plus ennuyeuse que Turin : le courtisan est ennuyeux, le citoyen triste, le peuple dévot et superstitieux’’.  Selon lui, les ressources pour le plaisir étaient peu nombreuses.  Pour nous, le plaisir du repos à l’auberge est très apprécié et nous ne tenons pas compte de ces paroles (ennuyeuses) ! 

Équipe Avec les Yeux du Cœur.
  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

< Retour

Copyright © 2006-2014 FAM - Tous droits réservés - Réalisation Xtube Multimédia