Logo FAM

NOUVELLES

Tournée européenne 2007, Envoi # 5, mai 16 au 18

Envoi # 5, mai 16 au 18

     Tour du monde 2003 à 2012, Équipe Canada-Tandem
                           (Avec les yeux du Coeur)
        Tournée Européenne du 3 mai au 11 juillet 2007


16 mai
: Petit retour sur l’accueil de la mairie de Bastogne.  Trois personnes attitrées aux services des communications sont demeurées près de nous pour faciliter notre séjour, prendre des photos et enrichir notre site de celles-ci et en nous en offrant un CD en souvenir.  Merci à Mireille, Christophe le Webmaster de la ville pour ses photos et leur adjointe, très éveillée à tous nos besoins.  À la piscine nous avons nagé avec Cécile, Marc, Marie, Alicia, Jean-Christophe et Pierre qui se sont spécialement déplacés pour nous.  Et croyez-le ou non, un beau cinquante euros a été remis à Michel avec toutes les excuses de la mairie.   Fin heureuse de l’épisode de l’autoroute.

Le trajet Bastogne en direction de la ville du Luxembourg s’est effectué (roulé) sous la pluie, inondé par quelques orages, sur une route nationale sans accotements et une circulation très dense.  Tout le monde, chauffeur désigné compris, était bien content de se retrouver à la fin de la Nationale12 se terminant par un T à l’entrée de la ville.

La chance nous a quand même sourie puisque nous sommes hébergés dans un gîte tout neuf, soit un centre sportif très moderne et planifié par l’architecte Tallibert, personnage très connu pour la construction du stade olympique de Montréal.  En plus d’une piscine olympique, un stade couvert de 200 mètres et plusieurs salles spécialisées, on y retrouve aussi un centre d’hébergement très moderne de 72 lits.
 

Quelques gouverneurs et !7 présidents des différents clubs Lions de la région nous ont reçus d’une façon royale.  Le président d’un des Club Lions présents, âgé de 42 ans, s'est préparé minutieusement pour son 2e marathon ayant lieu au Luxembourg ce samedi le 19 mai.  Les présidents rencontrés étaient des notables de la place, soit du domaine de la médecine, du droit, ambassadeur, directeur d’hôpitaux et j’en passe.
 

Le soir avant d’aller au lit nous avons eu une rencontre de quelques minutes et finalement on s’est mis d’accord pour dire que l’on faisait un voyage de riches avec des souliers de vélo aux pieds, un cuissard au cul et dans la Mercedes Vito, louée pour 10 semaines, l’équivalent d’une cave à vin.  Les gens nous offrent des bouteilles de vin à ne plus savoir quoi en faire.  Comme nous devrons alléger le poids de nos bagages, nous devrons prévoir une solution pratique.


17 mai
: Nous avons roulé plus de 103 kms entre Luxembourg et Verdun sous la pluie et des périodes plus claires.  Le matin, vers 8h05, nous avons téléphoné à l’auberge de jeunesse de Verdun qui ouvrait normalement à 8h00 et pas de réponse.  On a laissé un message disant notre désir d’y coucher le soir même. Toute la journée, on a été incertain de pouvoir dormir à cet endroit. Heureusement en après-midi, sur place avant son ouverture, nous avons été les premiers arrivés pour confirmer notre réservation.  Cette auberge était particulière sous plusieurs aspects.  Plus que centenaire, ancien couvent, adjacente au palais épiscopal, à la cathédrale, au Centre Mondial de la Paix et située sur une montagne près du centre ville, c'était très inspirant pour méditer.
 

Durant cette journée en vélo, comme toutes les autres, légèrement perdus à répétition, ha ha, nous en avons profité pour demander notre route à des gens sympathiques.  Jean a démontré une fois de plus qu’il était un ambassadeur digne de ce nom.  Il est bon ici de vous signaler qu’un mode de vie actif en voyage à vélo, c’est synonyme d’un mode de vie socialisant.  Plus de 150 épinglettes ont déjà été offertes aux gens qui nous ont aidés.  Il faut dire qu’avec Michel on visite beaucoup beaucoup.
 

Ce même soir on a marché le long du canal et dégusté, à quatre, une crème glacée à l’italienne qui, tout en étant délicieuse, n’avait pas la saveur des vraies crèmes glacées a l’italienne.  Nous avons dans le groupe, deux couche-tôt, avant 22h00, Jean et Richard et trois couche-tard, après une heure du matin, soit les trois autres.
 

18 mai
: Vendredi le 18 mai fut une journée mémorable pour notre ambassadeur Jean. Après  125 kms plus loin en vélo, ce dernier était très content pour plusieurs bonnes raisons.  D’abord, il se sentait plein d’énergie et nous roulions facilement à plus de 30 kms heure.  Le temps était nuageux, la température idéale pour le vélo, environ 14 degrés centigrade et pas de pluie pour les derniers 30 kms qui ont été roulés sous un soleil radieux.  Nous avons sillonné la plaine ondulante comme sur les vagues de notre majestueux St-Laurent en temps d’accalmie ; c’était en même temps très champêtre avec tous ces verts-ors merveilleux, les animaux domestiques dans les champs et le chant des oiseaux.  Jean me disait : j’entends le chant des oiseaux et en parlant il n’entendait plus le chant des oiseaux et là il disait je n’entends plus le chant des oiseaux.  Clermont, assis devant lui, devait lui crier à tue-tête, puisqu’il était devant et que Jean baisse le niveau du son de ses appareils numériques lorsqu’il roule : tu ne peux pas les entendre parce que tu parles.  De plus, lors de ce trajet, il a raconté une journée typique dans sa vie d’athlète et en période hors compétition ou de grande randonnée.
 

À
38 kms de l’arrivée, nous nous sommes arrêtés dans un village nommé Suippe.  Et là, sur le bord d’un petit cours d’eau, en face d’un restaurant–bar, on a mangé nos fruits achetés plus tôt, tout en étant debout et en regardant couler l’eau sous le petit pont.  Hélène est allée se chercher un café et elle fut immédiatement suivie par deux hommes tenant une table et 5 chaises pour nous accommoder sur le bord de la rivière. Ils sont venus nous parler quelques personnes et un agriculteur de la région qui voulaient faire la conversation avec Jean pour le féliciter et l’encourager.  Ce dernier, avec son accent québécois, lui a fait la jasette pendant plus de 20 minutes.  Avant notre départ pour reprendre la route en vélo, Claude le proprio nous a donné une excellente bouteille de vin rouge venant de Bordeaux.  Par après ce fut les prises de photos.  

À 1 km de Reims, on roulait sur une nationale et juste avant un carrefour giratoire, on à remarqué un panneau de signalisation indiquant que la route était défendue aux vélos.  Un vrai cul de sac pour nous.  N’ayant pas d’alternative, nous avons roulé, tout comme notre ami Michel quelques jours auparavant, pendant 400 mètres sur une route défendue aux cyclistes pour prendre la direction de Sillery et enfin Reims.  À l’entrée de Sillery on peut voir un panneau annonçant : Sillery, Canada, ville jumelle.
 

Rendu à Reims on s’est retrouvés, encore par hasard, le long d’un canal et il a fallu monter plus de 50 marches en rond pour se rendre près d’un pont et s’approcher de notre auberge. 
 

À l’auberge de 217 lits, propre, simple et conviviale, nous avons été très bien accueillis.  Lors de la réservation du matin pour cette auberge, on nous a signalé qu’il restait 6 places et nous étions 5 membres de l’équipe (Avec les yeux du cœur).  Encore plus chanceux, nous avons pour la première fois eu deux chambres privées, l’une avec trois lits et l’autre avec deux lits.  Normalement, dans les auberges, Clermont couche au dessus de Jean, Hélène au dessus de Richard et Michel, selon le jeu du hasard, couche dans le lit en bas ou en haut selon les réservations des autres membres présents dans le gîte.

Nos lieux de repos sont toujours situés dans des centres pleins de vie et d’histoire.  Là, nous sommes à Reims, ville pleine de charme et de sites historiques.  Clovis y fut baptisé au début de la religion judéo-chrétienne.

Pour ceux qui viennent de se joindre à nous, notre site est : www.fam-Canada.org. Vous pourrez en savoir plus sur nos grandes orientations et nous aider en vous impliquant selon vos possibilités, soit par du bénévolat, un don ou encore une façon de promouvoir nos activités par votre mode de vie personnelle.

Le groupe « avec les yeux du cœur », regroupant 70 personnes de près et de loin, a actuellement 5 personnes sur les routes d’Europe.  Notre vision est surtout liée à l’éveil des gens pour les accompagner dans leur démarche d’optimisation de leur potentiel respectif tout en ayant une limitation existentielle apparente.  Là, on fait davantage la promotion du respect des droits pour tous, l’éveil des gens à une vie saine et active, la recherche d’une meilleure autonomie fonctionnelle, une qualité de vie améliorée et surtout une joie existentielle à vivre sa condition humaine présente. 

Équipe Avec les Yeux du Coeur
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

< Retour

Copyright © 2006-2014 FAM - Tous droits réservés - Réalisation Xtube Multimédia